Travailler en vente directe

Le secteur de la vente directe recherche constamment de nouveaux collaborateurs. N’exigeant ni engagement financier, ni expérience particulière ou diplôme, le secteur de la vente directe est ouvert à toutes et à tous, quel que soit l’âge, les connaissances linguistiques ou plus généralement les qualifications.

Ce sont les entreprises de vente directe elles-mêmes qui offrent à leur force de vente tant la formation de base qu'une formation continue par la suite.

La rémunération des vendeurs est fonction des ventes. Elle est directement payée par l’entreprise sous la forme d’une commission (20% du chiffre d’affaires réalisé lors des ventes) ou d’une marge (différence entre le prix de vente au consommateur final et le prix d’achat des produits auprès de la société). Le vendeur n’achète cependant généralement la marchandise auprès des sociétés qu’une fois celle-ci vendue au consommateur final.

Dans le secteur des services, aucun investissement de départ n’est exigé. Dans le secteur des produits, un investissement financier de départ peut être demandé. Il est dans ce cas généralement limité au kit de démarrage, sous la forme d’une garantie ou d’une location. Dans le cas où le vendeur cesse ses activités, il peut récupérer son investissement en rendant le kit en parfait état. Il peut de même toujours rendre le stock (modéré) qu’il aurait eu à constituer.

Le statut juridique du vendeur direct a été récemment amplement simplifié. Il peut ainsi démarrer son activité sans numéro de TVA et sans certificat de gestion. Un demandeur d’emploi peut également travailler dans le secteur sous certaines conditions.

En cas de doute sur votre statut, renseignez-vous auprès des entreprises de l’Association. Le secteur rassemble en effet de très nombreuses activités.

Intéressé(e) ? Plus de renseignements ? Contactez-nous !

APVD asbl • Av. Edmond Van Nieuwenhuyse 8 • 1160 Bruxelles • T 02 788 05 00 • Numéro d'entreprise 409.742.549 • info@apvd.be Privacy Policy